Home Politique AGEA: l’élection présidentielle réglera les problèmes socio-économiques
Politique - 7 septembre 2019

AGEA: l’élection présidentielle réglera les problèmes socio-économiques

Les membres de l’assemblée générale rappellent encore une fois, que l’AGEA est une association d’hommes d’affaires, agréée et conforme à la loi 12-06 et ne dépend d’aucune autre association patronale quel que soit son statut.
De ce fait n’a besoin d’aucun intermédiaire ou autre tuteur, et est apte à travers son comité exécutif composé de responsables honnêtes et expérimentés, auquel elle donne les pleins pouvoirs à mener des discussions quant à un dialogue qui viendrait à sortir l’entreprise algérienne de la situation non enviable dans laquelle elle se trouve.
Les membres de l’assemblée générale notent enfin que le problème étant Algérien, et que la situation socio-économique est due au statu-quo politique que traverse notre pays, et que tous les efforts fournis jusque-là n’ont pas permis aux entreprises de travailler sereinement et d’investir avec une visibilité correcte.
A cet effet il est souhaitable que toutes les entreprises ainsi que leurs ouvriers œuvrent pour l’intérêt suprême du pays en allant vers l’élection présidentielle pour permettre à tout le peuple algérien de s’exprimer dans un cadre bien réglementé , organisé et contrôlé. Les membres de l’assemblée générale voient en l’élection de notre président le règlement des problèmes socio-économiques du pays.
Maigres l’absence de plan de charge ainsi que les difficultés financières lancinantes ; nos entreprises, en continuant à supporter les charges patronales de nos ouvriers du secteur du BTPH et de l’industrie des matériaux de construction ; ouvriers dont le nombre s’élève 1,3 million ; ont contribué à la paix sociale depuis le mois de février 2019 et ils peuvent encore donner plus pour la stabilité nationale, ayant espoir d’un règlement de toute cette situation par l’élection présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Maroc: 20 ans de prison requis en appel contre un patron de presse

Une peine de prison alourdie à vingt ans a été requise dans la nuit de mardi à mercredi co…