Home A la une Hassen Khelifati officiellement candidat à la présidence du FCE
A la une - Economie - 13 mai 2019

Hassen Khelifati officiellement candidat à la présidence du FCE

Le PDG d’Alliance Assurances Hassan Khelifati a officiellement présenté, ce lundi 13 mai, sa candidature à la présidence du Forum des chefs d’entreprise, en succession au président déchu Ali Haddad, pour les élections prévues le 24 juin 2019.
«Il est plus que temps, pour doter la communauté d’affaires, d’une représentation catégorielle digne du rôle qu’elle est appelée à endosser dans l’économie nationale en reconstruction pour éloigner l’image exécrable qu’on voudrait lui coller et redresser son image d’honorabilité et de sérieux dont on n’aurait jamais dû s’éloigner. Il est temps d’engager toutes les mesures afin de rétablir notre organisation dans son rôle d’origine», explique le patron d’Alliance Assurance une lettre de candidature envoyée aux membres du FCE et rendue public.
«Parce que j’ai côtoyé au sein du FCE, de nombreux chefs d’entreprise qui voyaient avec amertume et grande tristesse cette dérive de leur Forum et qui s’en trouvaient dès lors marginalisés ; parce que j’ai constaté que la majorité des membres étaient de bonne volonté et prêts à œuvrer pour que l’organisation retrouve son aura et son rôle, et parce que le Forum ne saurait être confiné à l’image que certaines personnes ont donné de lui par leurs pratiques incohérentes. Pour toutes ces raisons et encouragé par de nombreux amis membres sincères du FCE, j’ai décidé solennellement de m’engager dans la nécessaire œuvre de redressement, voire de refondation du Forum des Chefs d’Entreprises, en me présentant aux élections pour la présidence du FCE du 24.06.2019», a-t-il affirmé en précisant que cette «candidature est naturellement accompagnée d’un programme de rupture par rapport aux objectifs, à la gouvernance et au mode de fonctionnement qui nous ont conduits à cette situation».
Pour lui, «sans une refondation totale de notre association, le Forum continuerait à être un appareil au service d’un groupe d’intérêts qui, forcément, se retrouverait dans la confusion dans laquelle nous nous sommes déjà trouvés».
«Ce programme de rupture, que je vais détailler ultérieurement, veillera à inclure tous les membres et afficher des valeurs pour le seul intérêt de l’économie nationale et des entreprises membres de l’association. Je proposerai un changement du mode de gouvernance, ainsi qu’une nouvelle organisation impliquant l’ensemble des membres. Nous devons clairement afficher et assumer le caractère apolitique de notre organisation et mettre en avant le développement du Pays et de son Peuple», dira M. Khelifati.
Le deuxième aspect de cet engagement, concerne dira le PDG d’Alliance Assurance «les immenses défis économiques que le Pays devra relever».
«Nous engagerons probablement une longue période de transition qui, passée la période de turbulences, offrira d’énormes opportunités pour les investisseurs nationaux et internationaux. Nous devons ensemble être conscients de ces enjeux et nous préparer en tant qu’entreprises algériennes à être au cœur des politiques publiques économiques. Il nous faudra rattraper le retard d’investissement et de modernisation de nos capacités et de nos modes de gestion et de gouvernance», ajoute la même source.
«Il va sans dire que nous ne pourrons affronter ces défis futurs avec un monde de l’entreprise sous-représenté, mal organisé voire disloqué. Notre association, si elle arrive à se renouveler totalement, peut jouer ce rôle de force de propositions agissant dans l’esprit d’une coordination nationale fédérant les préoccupations du patronat, dans le respect de l’indépendance des différentes associations professionnelles et organisations patronales» dira encore le candidat à la présidence du FCE.
Dans le cas où il est élu, M. Khelifati s’engage entre autre à «respecter et faire respecter la stricte neutralité politique du forum dont le rôle n’est pas de se mettre à disposition d’un quelconque parti politique. Les membres du forum demeurant bien entendu, libres de leurs engagements politiques mais à titre strictement personnel avec interdiction formelle d’engager le Forum».
Il promet également de «conformer impérativement le FCE aux missions qu’il s’est données ou de celles qu’il est amené à se donner dans le futur», d’ «entamer un débat interne pour enrichir le statut du Forum» et de «recourir à chaque fois si nécessaire, au vote à bulletin secret ou tout autre moyen moderne, tel que le vote électronique, pour régler les questions d’intérêts communs».
I.A

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Bensalah nomme un nouveau DGSN

Khelifa Ounissi a été nommé, ce samedi 24 août, à la tête de la Direction générale de la s…