Home Politique L’Autorité nationale indépendante des élections, « début d’une Algérie nouvelle »
Politique - depuis 2 semaines

L’Autorité nationale indépendante des élections, « début d’une Algérie nouvelle »

Les prérogatives et principes de l’Autorité nationale indépendante des élections représente « le début pour une Algérie nouvelle garantissant une transformation profonde dans l’action politique », a considéré mardi à Annaba le vice-président de cette instance, Abdelhafidh Milat.
Présidant l’installation de la délégation de wilaya de l’Autorité nationale indépendante des élections présidée par Mourad Bouakaïdia (médecin), Milat a souligné que « l’installation de cette instance est venue répondre à la revendication par les algériens d’élections transparentes et propres assurant que cette autorité est déterminée à assumer ses prérogatives pour le succès du prochain rendez-vous électoral et à veiller au respect de la volonté du peuple ».
Pour assurer l’intégrité du travail de l’autorité nationale indépendante des élections le long de toutes les phases du processus électoral, les hommes et femmes au niveau des délégations locales doivent se mobiliser et être à la hauteur de la responsabilité qui leur incombe, a soutenu le même responsable qui a affirmé que la porte demeure ouverte aux citoyens pour s’impliquer dans le travail de cette instance.
La délégation de wilaya de l’autorité nationale indépendante des élections qui est composée de 8 membres entamera dès la prestation du serment son travail par l’installation à son tour des délégations communales composées chacune de 3 membres. Annaba compte 12 communes. La cérémonie d’installation s’est déroulée au siège de la direction des services agricoles en présence du procureur général et président de la cour de justice d’Annaba et des représentants du mouvement associatif et de la société civile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Maroc: 20 ans de prison requis en appel contre un patron de presse

Une peine de prison alourdie à vingt ans a été requise dans la nuit de mardi à mercredi co…