Home AUTO & TIC L’usine de montage EminAuto de JAC/SsangYong attend de voir le jour
AUTO & TIC - 28 juin 2019

L’usine de montage EminAuto de JAC/SsangYong attend de voir le jour

Une nouvelle usine automobile attend de voir les jours les prochains mois de l’année courante. L’industriel EminAuto, représentants de plusieurs marques utilitaires et touristiques a déjà débuté les travaux de réalisation de la première usine privée de fabrication automobile, moteurs et superstructures en Algérie.
Le projet qui a élu domicile au niveau de la wilaya de Ain Témouchent a eu déjà l’avis favorable du comité d’évaluation technique du ministre de l’Industrie et des Mines, de l’Agence nationale du Développement de l’investissement (ANDI), et obtenu le permis de construction et l’acte de session.

Pour exprimer la bonne volonté du constructeur Chinois JAC pour accompagner le concessionnaire et participer au montage des véhicules, ce dernier a envoyé une lettre d’engagement. Néanmoins, Emin Auto n’a pu finir la réalisation de son usine qui s’étend sur une superficie globale de plus de 33 hectares sans l’accord du Conseil National de l’Investissement (CNI) reste cependant la condition préalable pour la finalisation des travaux et le démarrage de la production au niveau de l’usine.
Une usine qui prévoit de produire pas moins de 100.000 unités par an des modèles des marques chinoises JAC et JMC et la marque coréenne SsangYong. Le cout de l’investissement global est de l’ordre de 170 millions dollars pour l’assemblage de camions légers, de pick-up et des SUV.
Le concessionnaire a déjà déboursé 2,7 milliards DA de matériaux de construction pour faciliter le processus et les besoins logistiques de l’usine et pour que le processus fonctionne plus facilement, EminAuto compte investir 2,7 milliards DA pour la ligne de production.

Pour le P-DG de EminAuto, Nihat Sahsuvaroglu, « Dans le but de contribuer au développement de l’industrie automobile algérienne, le gouvernement chinois s’est engagé, à travers une lettre adressée en Avril 2018, par son ambassadeur en Algérie à l’ancien premier ministre, à réaliser un important projet industriel ».
Il expliquera que « Selon cette correspondance, JAC Motors et son partenaire historique en Algérie depuis 19 ans EMIN AUTO, se sont engagés pour une usine de fabrication automobile ainsi qu’une autre pour la production de moteurs en Algérie et ce à travers cinq étapes distinctes ».
Pour le patron d’EminAuto, le projet qui comprendra trois lignes de montage ne prévoit pas seulement de mettre sur pied des unités de montage de moteurs, de châssis et de superstructures mais il sera question de la fabrication et l’introduction de sociétés spécialisées dans la sous-traitance.
L’unité de fabrication de moteurs qui sera identique à celle existant en Chine, sera chapeautée par une équipe d‘ingénieurs chinois et algériens pour la formation du personnel et le transfert technologique. avec l’aval de JAC Chine, le projet prévoit également l’exportation vers plusieurs pays africains entre 30 et 40%  des modèles produits en Algérie.
Elle aura à produire 40.000 moteurs pour sa première année et deux types de moteurs : Le 2.8 litres diesel avec Turbo et le 2.8 litres diesel avec turbo intercooler. L’objectif étant d’arriver à produire 80.000 moteurs par an dans les prochaines années.

Les superstructures ou les carrosseries servant pour l’aménagement des camions seront totalement fabriquées en Algérie, au niveau de notre usine et ce, dans un délai de 45 jours après l’entrée en production de l’usine de fabrication.
La fabrication du châssis et la cabine ainsi que la peinture pour les modèles de l’usine sera totalement assurée au niveau de notre unité de production et ce, avant la fin du premier trimestre 2020.

M.Nihat indiquera à l’occasion de la visite guidée destinée aux journalistes spécialisés du secteur automobile que « la future usine Emin AUTO/ JAC devrait atteindre à la première année 20% de taux d’intégration à la seconde année avant de passer à 50% à la 5ème année. En plus du moteur, des superstructures, du châssis et de la cabine qui seront produits localement avant mars 2020, Emin Auto/JAC veut aller encore plus loin en organisant, avec le concours du ministère de l’Industrie et des Mines, les journées techniques sur la sous-traitance automobile. Celles-ci devront avoir lieux avant la fin du premier trimestre 2020 avec la présence de sous-traitants chinois et turcs.

Le but étant de favoriser l’implantation de sous-traitants des deux pays cités en Algérie qui auront l’opportunité de rencontrer et de discuter avec leurs homologues algériens sur les possibilités de fabriquer localement certains équipements de véhicules et de diminuer la facture d’importation. Déjà, plus de 30 sous-traitant chinois, partenaire du constructeur automobile JAC, ont émis le souhait de venir s’installer en Algérie et investir dans le cadre d’un partenariat avec leurs homologues algériens dans le domaine de la pièce de rechange et des accessoires pour l’automobiles.
Mohamed Mendaci  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Khalida Toumi placée en détention provisoire

Khalida Toumi, ancienne ministre de la Culture pendant près de 10 ans sous Bouteflika, a é…