Home A la une Que dira la rue durant ce vendredi douze?
A la une - Politique - 10 mai 2019

Que dira la rue durant ce vendredi douze?

 

Les algériens s’apprêtent à investir la rue demain pour le douzième vendredi consécutif pour réitérer les principales revendications du mouvement de protestation entamé le 22 février dernier. Les manifestations de ce week-end revêtent un cachet particulier. Elles interviendront dans un contexte marqué par des rebondissements qu’a connu la scène politique durant cette semaine. Les évolutions politiques enregistrées ces derniers jours risquent d impacter les marches de demain. Il est attendu à ce que la rue réponde et envoie des signaux et messages en direction du pouvoir sur des questions fondamentales.
La tenue de l’élection présidentielle dans les délais impartis et initialement fixés à savoir le 04 juillet prochain reste le principal sujet qui focalise l’attention. Dans son discours prononcé dimanche, le chef de l’état a tenté vainement de convaincre la classe politique et les citoyens sur l’importance vitale du scrutin. Une option que les tenants du pouvoir mettent en avant et défendent avec force pour éviter le recours à une transition aux risques incalculables. En recevant le premier ministre,Noureddine Bedoui, le Chef de l’Etat a insisté encore sur la tenue de la présidentielle dans les délais fixés pour permettre au pays de s’installer dans une stabilité politique et institutionnelle. Même son de cloche au niveau de l’institution militaire qui rappelle à chaque fois l’importance de l’option électorale. Dans un éditorial publié cette semaine sur les colonnes de la revue d’El Djeich, organe central de l’ANP, l’institution militaire a tenu à mettre les points sur les «i». L’occasion aussi pour elle de rappeler la nécessité absolue de tenir la présidentielle le 04 juillet et le rejet catégorique et ferme de tout recours à une transition politique, telle que préconisée par certaines parties, dénoncées au passage, dans l’écrit d’El Djeich. Cette semaine a été aussi marqué par l’arrestation et la mise sous mandat de dépôt de frère du président démissionnaire, Said Bouteflika, du général de corps d’armées Mohamed Mediene, dit Toufik et le coordinateur des services de sécurité, Bachir Tertag ainsi que de Louisa Hanoune, Secrétaire générale du parti des Travailleurs. Tous les regards sont désormais tournés vers la rue ce vendredi pour voir la réaction des citoyens. Un avant-goût a déjà été donné le mardi par les étudiants dont la manifestation a été impressionnante et durant laquelle ils ont rappelé les revendications citoyennes du mouvement de protestation.
Les manifestations de demain constitueront à coup sûr un tournant pour la suite des événements. Le pouvoir sera attentif aux messages qui seront envoyés par la rue, déterminée à faire aboutir l’ensemble des revendications exprimées jusque-là. Les marches de demain renseigneront sur la suite des événements et détermineront d’une manière claire le processus politique à venir. La forte mobilisation, et les slogans qui seront brandis offriront, à l’occasion, une meilleure lisibilité sur les urgences et la demande populaire notamment après les derniers événements survenus sur la scène politique.
M. Ait Mohand

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

Dialogue inclusif : les contours se précisent

Deux semaines après le discours prononcé par le Chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, le di…