Home A la une Respect de la voie constitutionnelle : les messages clairs de Gaïd Salah
A la une - 18 juin 2019

Respect de la voie constitutionnelle : les messages clairs de Gaïd Salah

Le général de corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire a mis en garde, à Béchar, contre les intentions aux objectifs « ambigus » qui tentent « sciemment » de geler les dispositions de la   Constitution, ce qui signifie « l’entrée dans le tunnel sombre du vide   constitutionnel ».  Lors d’une allocution d’orientation qu’il a prononcée devant les cadres et les personnels de la Région, M. Gaïd Salah a réitéré que le commandement de l’ANP n’a ménagé aucun effort afin de réunir toutes les « conditions idoines » à même d’ouvrir la voie et surmonter toutes les difficultés provoquées par la crise que traverse le pays, a indiqué mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale.  « Tout le monde sait que le commandement de l’ANP, fidèle et loyale envers sa patrie et son armée, n’as ménagé aucun effort, et ce depuis le début de cette crise, afin de garantir toutes les conditions idoines pour ouvrir la voie et surmonter toutes les difficultés, objectives ou non objectives, découlant de cette crise », a-t-il déclaré.  Il a souligné qu’il est évident que les acquis réalisés jusqu’à présent sont « immenses » et servent toutes l’intérêt de l’Algérie et de son peuple, et sont « en totale conformité » avec les revendications populaires objectives.

Sauvegarder la position de l’Algérie

Il a, à ce propos fait savoir qu' »en dépit de la crise que traverse notre pays aujourd’hui, l’Etat algérien, à travers ses différentes institutions, a su préserver toutes ses capacités de gestion, sa notoriété et ses différentes activités, comme il a pu maintenir son capital relationnel avec ses partenaires étrangers, grâce à ses fidèles enfants occupant les différents postes d’activité et fonctions ».  « Car l’Algérie, a-t-il estimé, occupe une position importante qu’il importe de préserver en veillant à maintenir l’Etat algérien dans son contexte légal et constitutionnel », mettant en garde contre les intentions aux objectifs ambigus qui tentent, sciemment, de geler les dispositions de   la Constitution.  « On parle beaucoup de l’importance de trouver une solution consensuelle entre les dispositions de la Constitution et les revendications populaires.  Croient-ils qu’il existe une contradiction ou bien un écart entre ce à quoi  tendent les dispositions de la Constitution dans leurs véritables dimensions et ce à quoi appelle le peuple algérien dans ses marches successives », a relevé le chef d’état-major de l’ANP.
« Ceux qui prétendent, par ignorance ou arrogance et entêtement, ou animés   par des intentions aux objectifs ambigus, oui ambigus, que le pouvoir du   peuple est au-dessus de la Constitution et au-dessus de tous – et c’est une   vérité utilisée à tort – car ils tentent sciemment d’outrepasser, voire   geler, l’application des dispositions de la Constitution, réalisent-ils que   cela signifie la suppression de toutes les institutions de l’Etat et   s’engouffrer dans un tunnel obscur dénommé le vide constitutionnel ? », a   affirmé Gaïd Salah.  Pour lui, ceci « signifie par conséquent la destruction des fondements de   l’Etat national algérien et penser à construire un autre Etat avec d’autres standards, d’autres idées et d’autres projets idéologiques, auxquels seront consacrés des débats sans fin ».  Il a souligné, dans le même ordre d’idées, que « l’Algérie n’est pas un jeu de hasard entre les mains de n’importe qui, ni une proie facile pour les   amateurs d’aventurisme ».
Le peuple algérien, pour Gaïd Salah, reconnaitra celui « qui voue rancune   et animosité envers l’ANP et son commandement » et « saura pertinemment   distinguer entre celui dont le cœur est empli de sincérité et celui qui nourrit rancœur et ressentiment envers ce pays ».   Il « réalisera certainement que celui qui voue rancune et animosité envers l’ANP et son Commandement, est indubitablement un ennemi de l’Algérie »,   a-t-il ajouté.
Il révèlera dans ce même sens qu’au moment où les enfants du peuple, au sein de l’ANP s’acquittaient de leurs missions avec sincérité et dévouement, certaines personnes dénuées de conscience et de   scrupules, planifiaient avec ruse la manière d’usurper les deniers publics,   soit l’argent du peuple algérien », a fait remarquer M. Gaïd Salah.  « Là réside toute la différence entre celui qui agit avec dévouement et   bonne intention et celui qui manigance avec malveillance. Ces derniers ont   oublié que cette voie est courte, voire une impasse », a-t-il ajouté.
I.A

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières infos

BAC: un taux de réussite de 54,56%

Le taux de réussite à l’examen du baccalauréat, session 2019, a atteint 54,56%, anno…